Géry LAMARRE I Peinture

"Il est des incandescences qui chantent le monde de manière abstraite tout en faisant référence à des images bien intelligibles. Les ailleurs de Géry Lamarre participent de ce principe. Jouant avec les couleurs vives et les réfractions lumineuses des nabis (et plus particulièrement des touches fougueuses et irradiantes de Pierre Bonnard) en les tatouant de souffles asiatiques hérités de Zao Wou Ki ou des estampes japonaises, Géry Lamarre construit ses toiles avec de savants glacis résultant de la superposition délicate de couches de laques. A son image, le tableau se gorge de sèves nouvelles à chaque oscillation de lumière pour acquérir la même fragilité et le même bouillonnnement que ceux de l'existence humaine (...)" Extrait du texte d'Olivier CLYNCKEMAILLIE, Conservateur du Musée des Beaux-Art de Mouscron

"Pendant plusieurs années, j’ai cherché, par des procédés souvent extérieurs au tableau et à la peinture même, à créer des œuvres qui bougent et ne soient pas figées. Ces œuvres intégraient la vidéo, le vent, des objets tels des ventilateurs.

Prolongement de ces voies expérimentales, depuis 2002, j’ai éprouvé la nécessité de revenir à la sensualité tactile, olfactive, visuelle de la peinture et à la prédominance du geste sur le concept.

Je travaille, depuis lors, sur une technique proche de celle des laques japonaises. La peinture, mélangée directement dans les vernis, est appliquée en une succession de couches plus ou moins translucides et, est longuement caressée , lissée jusqu’à ce que s’opère des dégradés entre les couleurs . Cette manière de travailler la matière donne des œuvres extrêmement brillantes qui jouent, et avec le positionnement du spectateur, et avec la lumière. Celle-ci pénètre dans les différentes couches et accentue l’éclat des couleurs. L’intensité, le mouvement de la lumière au fil de la journée, l’espace environnant, le positionnement du regardeur, font que le tableau n’est jamais le même. Le regardeur se trouve d’ailleurs, bien souvent, capturé, immergé dans le tableau qui agit ainsi comme un tableau-miroir.

Le châssis épais, conçu pour être plaqué à même le mur confère encore plus de matérialité au tableau qui émerge de ce mur tel un bloc de pierre. Cette pierre est à la fois le corps – corps du tableau – corps du regardeur immergé – et mise en exergue de l’aspect illusionniste de l’œuvre d’art.

Le sujet est toujours à la limite entre le figuratif ( structures évoquant des paysages ) et l’abstraction.

Il est important, pour moi, de me référer à mes maîtres : la notion d’immersion que je dois autant à Giotto ( chapelle des Scrovegni de Padoue ) qu’à Monet et à ses nymphéas, ou à Zao Wou Ki qui nous fait plonger dans d’immenses espaces abstraits quasi aquatiques. Ces deux derniers complètent les méditations que j’ai eues, lors de promenades, sur les reflets de l’eau. Médiations qui furent à l’origine de la mise en place de cette technique de laques. Mais je ne saurai, toutefois, oublier le travail de la couleur chez Bonnard". Géry Lamarre




Dernières Expositions de Géry Lamarre :

- Lille art fair avec Arawak 21 - avril 2012

- Banque CIC à Lille avec Arawak 21 - mai 2011

- L'espace "l'Art est création" à Tournai avec Arawak 21 - juin 2010

- Galerie d'art Agora de New York (Chelsea) - juillet 2009

- Lille Art Fair - avril 2009

- L'Espace "l'Art est création" à Tournai avec Arawak 21 - juin 2009

- Château d'Estaimbourg avec Arawak 21 - avril 2009

- Espace "Saint- Joseph" de Marcq en Baroeul, du 26 septembre au 05 octobre 2008.

- Musée des "Beaux-Arts" de la Ville de Mouscron - mai et juin 2008

- 4ème Salon de printemps, Château de Nieppe - France, mars 2008

Expositions personnelles :

- Spirale à La Madeleine - "Design Gallery" - décembre 2007

- Galerie d'art Annie Wable à Lille, février 2007

- Le Moulin à Louez les Duisant, 2006

- Paysages Loft (Lille), la table d’hôte (Lambersart), La salle à manger (Marcq en Baroeul), Le Moulin (Louez les Duisant), 2004

- Show-Room "Emotions", Lille, 2001

- Pro-positions Galerie Galéria, Nouméa, 1997

- Stations Galerie Galéria, Nouméa, 1996

- Petits formats Café des Arts,Toulon, 1994

Expositions collectives :

- Art travers champs La ferme des arts, Sailly sur Lys, 2006

- La chapelle des Carmes, Ardres, 2005

- Archéologie du soi Centre d’Art Contemporain, Centre Américain, Galerie Ataray à Sofia, La Traverse à Paris, 1999

- Classeurs d’artistes (Strasbourg / Belfort / Lille), 1998

- Biennale d’art contemporain, Nouméa, 1997

- Galerie X+ à Bruxelles, Obsession rencontre avec des œuvres du FRAC (Alsace/Lorraine Tourcoing), 1994

- Galerie d'art Richard Foncke, Gand (Belgique), 1993

- Galerie X+ à Bruxelles, Galerie Martha Moore à Séville, 1992

- Salon de la jeune peinture "Palais des Papes", Avignon, 1991

N'hésitez pas à nous contacter pour découvrir sur rendez-vous les oeuvres de Géry Lamarre : contact@arawak21.fr

 


Artistes

Disciplines